Viager : 5 éléments à connaître sur ce mode de vente

Le viager est un excellent mode de vente immobilière. Pour le vendeur comme pour l’acheteur, il présente des avantages de taille. Cependant, le viager immobilier reste relativement méconnu. Dans cet article, découvrez toutes les réponses à vos questions : en quoi consiste le viager, quelles en sont les différentes catégories, pourquoi opter pour ce mode de vente, etc.

Le viager immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Le viager immobilier est un mode de vente qui se présente de la manière suivante :

A découvrir également : Qui est propriétaire d'une servitude ?

·       L’acheteur s’engage à verser une rente mensuelle au vendeur durant toute la durée du contrat

·       Généralement, l’acheteur paie aussi une somme (le bouquet) dès la signature du contrat

A lire également : Division foncière : pourquoi recourir à un géomètre

·       L’acheteur continue de payer les rentes mensuelles jusqu’au décès du vendeur

·       Après le décès du vendeur, l’acheteur devient définitivement propriétaire, et peut utiliser le bien comme il le souhaite

Notez qu’il existe 2 types de viagers immobiliers : le viager occupé et le viager libre.

En quoi consiste le viager immobilier libre ?

Le viager immobilier libre donne à l’acheteur la possibilité d’occuper le bien dès la signature du contrat. Il peut décider d’y habiter personnellement, d’y loger un tiers ou bien sûr de le louer. Ainsi, les loyers obtenus peuvent partiellement financer le paiement des rentes.

Bien qu’il soit avantageux pour le vendeur comme pour l’acheteur, ce type de viager est relativement rare. En effet, puisqu’il implique que le vendeur quitte définitivement son logement, il s’adresse surtout aux personnes souhaitant vendre une résidence secondaire ou quitter leur résidence principale.

Qu’est-ce que le viager occupé ?

Le viager occupé est le plus fréquent. Avec celui-ci, le vendeur a la possibilité de continuer à vivre chez lui durant toute sa vie. En contrepartie, une décote s’applique obligatoirement sur les rentes viagères. Cette décote correspond à la valeur locative du bien ; elle sert donc à compenser le manque à gagner de l’acheteur, par rapport à un viager libre.

Notez que les contrats de viager présentent généralement une clause de libération du viager. Autrement dit, s’il souhaite aller vivre ailleurs, le vendeur a la possibilité de transformer son viager occupé en viager libre. Cependant, il s’agit d’un choix irréversible.

Quels sont les avantages du viager ?

Le viager immobilier présente de multiples avantages pour le vendeur et pour l’acheteur. Pour le premier, il apporte de la sécurité et permet de valoriser un patrimoine. Pour le second, il constitue un moyen simplifié d’acquérir un bien de qualité.

Vendre en viager

Vendre un bien immobilier en viager permet d’exploiter pleinement son patrimoine, tout en se sécurisant : ce mode de vente offre la garantie de recevoir un revenu mensuel jusqu’à la fin de sa vie. En outre, ce mode de vente confère des avantages de taille :

·       Un abattement de 70 % s’applique sur les rentes si vous avez plus de 70 ans

·       Les travaux d’entretien sont à la charge de l’acheteur

Acheter en viager

Acheter un bien immobilier en viager est un excellent moyen de se constituer – ou de diversifier – un patrimoine. En effet, cet investissement permet d’acquérir un bien très qualitatif, sans avoir à avancer une somme importante. En outre, l’achat en viager n’implique pas de crédit. Il se fait donc indépendamment des banques, ce qui enlève une charge mentale.

Le viager a également l’avantage d’être un investissement social, qui rend un véritable service à une personne.

À qui faire appel pour acheter ou vendre en viager ?

Pour acheter ou vendre un bien en viager, vous pouvez faire appel à une agence immobilière classique. Néanmoins, afin de bénéficier d’un service personnalisé et être pleinement accompagné, l’idéal reste de faire appel à un spécialiste tel que Viager CG.

vous pourriez aussi aimer