Comment retarder une procédure d’expulsion ?

4

En cas de non-respect d’une ou de plusieurs clauses d’un bail, le propriétaire d’un logement peut avoir le droit de le résilier. Il suivra alors, une expulsion du locataire de la maison. Si vous vous retrouvez dans l’affaire, comment pouvez-vous bouger  ? Voici quelques conseils pour vous aider à le faire.

A lire également : Comment aménager une petite chambre rectangulaire ?

Qu’ est-ce qui conduit à l’expulsion ?

Dès le début, il est important de noter que l’expulsion locative est unedécision dejustice . C’ est juste un ordre pour la libération d’une habitation occupée par une personne. Cependant, l’expulsion d’un logement ne peut être effectuée que par l’autorité juridique compétente, dans ce cas unhuissier de justice. Ce dernier peut exécuter cette décision de justice à n’importe quel jour entre 6.00 et 21h00 Public.

La procédure d’évacuation est initié après la résiliation du bail. Cette dernière situation est automatique lorsqu’une clause déterminée ou une décision judiciaire l’a ratifiée. Cependant, il convient égalementde noter que la loi interdit au propriétaire d’expulser lui-même le locataire . Le propriétaire qui a commis un tel acte serait alors passible d’une peine de trois ans de prison et d’un changement de 30 000 euros.

A découvrir également : Quand payer les frais de notaire ?

Comment reloger après une expulsion ?

Nous devons ici tenir compte à la fois du début de l’expulsion et du cas dans lequel l’expulsion a lieu.

Au début du processus d’expulsion

Si l’expulsion est encore au stade de la « menace », il est conseillé de procéder à un règlement amiable avec le propriétaire. Dans ce cas, le locataire proposera un plan d’allégement de la dette si c’est la cause de l’expulsion et de la réinstallation à la même adresse. Alternativement, vous pouvez simplement demander une réinstallation. La procédure DALO est recommandée à ce niveau. Vous serez probablement ému avant l’expulsion elle-même, car la commission DALO vous reconnaît comme une priorité.

Lorsque l’expulsion est effectuée

Lorsque l’expulsion est rendue efficace, le locataire peut demander des logements HLM. Il s’agit de logements sociaux mis à la disposition du public par les autorités administratives. Ils sont destinés aux personnes à revenu modeste. Vous pouvez opter pour une telle demande en vous référant à votre courtier. Cela vous aidera à produire une trousse de demande complète et à la transmettre au tableau de prix pour examen et validation.

Le moment de cette validation, le locataire peut envisager de vivre avec un être cher ou dans le logement social. Il s’agit alors d’un logement de transition . Le temps de résidence dans cette maison devra être assez court, mais assez long pour l’accueillir correctement.

Si la demande de logement social échoue, le locataire peut s’adresser au comité de conciliation . Là, il pourra faire valoir son droit à un logement exécutoire. Le locataire justifiera alors l’urgence de la réinstallation dans son état. Ceci s’applique aux cas suivants :

  • absence de possibilité de déménagement
  • hébergement dans des maisons de transition
  • un logement dans une maison malsaine
  • logement dans un logement sur occupé
  • une demande de logement social n’a pas été complétée.

Une réponse favorable est donnée dans un délai de trois mois à compter de la demande. Il s’appelle couronné par l’attribution de logements convenables.

vous pourriez aussi aimer