Quelle assurance fait le bonus à vie ?

98

Le bonus malus ou le coefficient de réduction de la majoration s’applique à tous les conducteurs de véhicules motorisés à 2 et 3 roues de plus de 125 cm3 et à tous les conducteurs de véhicules à quatre roues, à l’exception des quads. Le principe est simple, ce coefficient augmente ou réduit la contribution de votre assurance automobile en fonction du nombre de sinistres. Plus vous avez d’accidents, plus la prime d’assurance augmente et vice versa. Nous vous expliquerons dans cet article comment comprendre le bonus malus.

Les règles de calcul de la prime d’assurance automobile

La prime d’assurance automobile est régie par un système de bonus malus, coefficient de réduction ou augmentation du taux selon votre réclamation responsable (responsabilité totale ou partielle).

A lire aussi : Que couvre une assurance habitation ?

Tous les pilotes commencent avec un coefficient égal à 1, de sorte que vous n’obtiendrez pas de bonus ou d’abus.

À la fin de chaque année, votre assureur calcule votre bonus ou malus.

A lire aussi : Comment lever l'hypothèque ?

Si vous n’avez pas eu d’accident responsable au cours de la dernière année, vous recevrez une prime de 5%. Le pourcentage de votre contribution n’est donc plus multiplié par 1, mais par 0,95. Cela implique une baisse des prix. Le prix de votre prime d’assurance automobile ne sera ni augmenté ni réduit.

Ce bonus de 5% s’applique chaque année si vous n’avez pas causé d’accident. Donc, après 2 ans, votre coefficient de réduction de cotisation est de 0,90, puis de 0,85 après 3 ans sans perte responsable, etc.

Par souci de simplification, le taux de votre prime d’assurance automobile diminue de 5 % chaque année si vous n’avez pas d’accident responsable.

Il y a encore un plafond après 13 ans de bonus, le coefficient de réduction gèle à 0,5.

C’ est-à-dire que vous ne payez que la moitié de votre contribution initiale.

Et cerise sur le gâteau, après 3 ans à 0,5, encore 16 années consécutives bonus, sera votre premier sinistre responsable ne sera pas pris en compte et vous ne réussirez pas !

Comprendre le bonus malus : les règles pour calculer l’assurance automobile malus

Inversement, malus augmente votre prime d’assurance.

En cas d’accident responsable, votre cotisation augmentera de 25%. Si les erreurs sont partagées, l’augmentation sera de 12,5 %.

S’ il vous plaît noter que le coefficient de malus peut atteindre 3,5, une augmentation égale à 250% ! Heureusement, après 2 ans sans revendications, ce malus est réduit à 1, c’est-à-dire le coefficient de départ.

Trouver la meilleure assurance pour la moto

Maintenant plus rien ne vous échappera, concernant le bonus et le malus, dans le domaine de l’assurance de votre véhicule. Parfois on doute, c’est bien normal puisque tout le monde a peur d’avoir un jour un malus, du fait que cela devient plus complexe à gérer. En d’autres termes, cela coûte plus cher de s’assurer quand on est malussé. Il faut donc toujours être vigilant, quand on prend sa voiture ou quand on monte sur sa moto, pour faire quelques kilomètres, mais encore plus quand on doit faire un long déplacement. De cette manière, on est certain de toujours éviter les accidents, même ceux que l’on ne causerait pas soi-même, mais qui pourraient survenir parce qu’un autre conducteur s’est laissé distraire et a fait une erreur dans sa conduite. Quelque conducteur que l’on soit, il faut choisir la meilleure assurance possible, en fonction de l’état de son véhicule, de son année de mise en circulation, ainsi que du passif que l’on a, soi-même, en tant que conducteur. Pour l’assurance d’une moto, la compagnie qui est plébiscitée par les motards, April Moto, propose différents types de contrats, qui prennent aussi en compte le type de moto que l’on pratique : moto urbaine, enduro ou moto verte…

Quand on regarde les différentes manières d’assurer une moto, on constate que cela n’est pas très différent de ce qui se fait pour les voitures. On comprend cependant que les risques que l’on prend, en conduisant une moto, peuvent être plus grands que ceux que l’on prend quand on est au volant de sa voiture. A moto on n’est protégé que par ses équipements, du casque à la coque dorsale, en passant par les gants et les bottes. C’est notamment pour cette raison qu’un contrat d’assurance moto prend toujours en considération le fait que ce soit un deux-roues avant tout. Pour tout ce qui concerne la responsabilité civile du conducteur, de même que le vol, l’incendie ou encore la défense pénale, l’assurance reste la même. Ce sont plus pour les dommages corporels et leur prise en compte que l’on voit des différences, ce qui est logique vu les points que nous venons d’aborder. C’est pour cela que l’on conseille aux motards de se tourner vers une compagnie d’assurance qui connaît leurs problématiques, parce qu’elle assure de longue date des motards et des conducteurs de scooter. Ils savent dès lors qu’ils sont entre de bonnes mains.

vous pourriez aussi aimer