Prêter son épargne à des PME en échange d’un rendement

Pourquoi des particuliers ont-ils décidé de prêter leur épargne à des PME ?

Il existe une multitude de plateformes de financement participatif qui vous proposent de placer votre argent sur un projet artistique, une startup ou encore un projet social. Mais aujourd’hui cette tendance va plus loin. Le financement participatif ne se limite plus seulement à un placement « coup de cœur » ou pour aider un “local”. Le financement participatif permet de mettre en relation des particuliers et des entrepreneurs à la recherche de fonds pour leurs projets via une plateforme, en dehors des circuits financiers institutionnels.

Parmi les composantes du financement participatif, le crowdlending est aujourd’hui laplus active en termes de volume d’activité. Le crowdlending consiste pour une entreprise à aller chercher des fonds sous forme de prêt auprès des particuliers, et ce, via une plateforme internet.

Lire également : Diversification dans les investissements immobiliers : Un levier essentiel pour optimiser vos rendements

Le crowdlending – littéralement le prêt participatif – est désormais reconnu comme une classe d’actifs à part entière au sein de l’industrie financière. Il attire de plus en plus d’investisseurs particuliers qui viennent confier leur épargne et qui sont à la recherche d’un rendement attractif. Jean-Pierre, Jean-Claude, Bernard et Patricia, qui ont déjà à plusieurs reprises prêté leur épargne via une plateforme de crowdlending, témoignent de leur expérience en nous décrivant ce qui les séduit dans ce type de formule.

Ils ont prêté leur épargne à des PME : témoignage de 4 utilisateurs réguliers du crowdlending

Nous avons rencontré 4 particuliers qui investissent leur épargne dans les PME via une plateforme de crowdlending, afin de recueillir leurs témoignages.

A découvrir également : Investissement : et si vous optiez pour le clé en main ?

Jean-Pierre s’est détourné des livrets d’épargne classiques

Pour Jean-Pierre D., 44 ans, enseignant, la motivation première vient du faible rendement des comptes d’épargne : “Les taux particulièrement faibles – voir négatifs – des comptes d’épargne bancaires habituels nous poussent à rechercher ailleurs un meilleur rendement ” , nous explique-t-il. Bien choisir la plateforme de crowdlending à qui on va confier son argent est très important. La qualité et les avis apportés par la note d’investissement d’un projet à financer sont aussi très importants, qu’ils soient personnalisés ou collectifs. La note de risque est aussi un élément qui permet de guider dans la prise de décision. Enfin, l’investissement dans l’économie réelle semble aussi l’un des bons points du crowdlending : “Permettre à des entreprises de rebondir, de se développer ou de créer des emplois est également primordial dans mes choix d’investissements” conclut ce prêteur, qui place son épargne via le crowdlending depuis plus de 5 ans.

Bernard aime le côté “carré” du crowdlending

Bernard, 70 ans, ancien pilote de ligne, au-delà du rendement attractif, aime le côté “carré” du crowdlending. Les choses sont claires. On sait à qui on prête, pour combien de temps et ce que l’on va toucher. Il nous confie : “Mes premiers prêts ayant été concluants, j’ai continué à placer mon épargne via le crowdlending et, à ce jour, j’ai prêté mon épargne à plus de 50 PME. Sur ces cinquante entreprises j’ai dû faire face à 4 ou 5 déconvenues dans mon portefeuille de prêts. Mais cela fait partie du jeu, si je puis dire, je suis bien averti avant de prêter, que le risque de perte en capital existe sur ce type de placement. De même, plus le rendement est élevé plus le risque l’est aussi.”

Il ajoute : “De plus, à côté d’un acte purement financier, j’ai choisi de prêter à des entreprises de ma région. Cela me fait plaisir d’aider des voisins ! C’est convivial et cela crée tout de suite un effet de groupe et un impact sociétal positif ! Avec la proximité, on se sent tout de suite concerné, et on a envie d’aider des entrepreneurs qui sont indépendants, courageux et inventifs !“

Jean-Claude, s’est aussi lancé dans l’aventure du crowdlending

Jean-Claude M., 60 ans, fonctionnaire qui aime prêter son épargne à des PME en Europe. La découverte du crowdlending s’est faite grâce à un journal télévisé. “Ce qui m’a donné envie de me lancer dans l’aventure du crowdlending c’est la possibilité de placer de petites sommes régulièrement avec un intérêt nettement supérieur à celui des banques”, déclare-t-il. “Le crowdlending est plus accessible que la Bourse et aussi plus rentable. Je sais que le risque existe mais on est libre de prêter ce qu’on veut à qui on veut et cela sans les frais de placement boursiers ! Pour diminuer son risque, il faut répartir son épargne sur beaucoup de projets et aussi bien choisir sa plateforme “ ajoute-t-il.

Jean-Claude recommande le crowdlending aux “petits épargnants”, si ces derniers sont prêts à faire confiance à ce principe de fonctionnement. “Ils peuvent investir sans trop avoir les moyens de placer des sommes importantes”, explique-t-‘il. “ Enfin, le crowdlending me fait participer à l’utilité économique. Les banques ne financent pas toujours les besoins des PME qui sont pourtant le moteur de l’économie”, conclue-t-il.

Patricia, aime le côté innovant du crowdlending

Pour finir, Patricia S. 41 ans, cadre du secteur bancaire est quant à elle une passionnée de l’univers financier et de ses innovations. “J’ai commencé à prêter pour les rendements intéressants. Je suis très sensible à la qualité des analyses des projets réalisés par les plateformes. Plus celles-ci sont détaillées et complètes, plus c’est un gage de sérieux. Le sérieux d’une plateforme de crowdlending ne se fait pas uniquement sur son volume d’activité mais surtout sa capacité à sélectionner les bons projets.”

Sa suggestion : “Pour ceux qui hésitent encore, je recommande le crowdlending à des personnes qui cherchent à faire fructifier leur épargne via un investissement en direct dans l’économie réelle. Pouvoir investir à partir de 100 euros est aussi attractif, selon les plateformes, ceci peut permettre de se constituer un portefeuille diversifié afin de diminuer son risque pris”.

Les risques et avantages du prêt aux PME via le crowdlending

Si le crowdlending peut offrir des rendements attractifs, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un investissement risqué. Effectivement, contrairement aux comptes épargne traditionnels qui sont garantis par l’État jusqu’à 100 000 € (dans la limite de solvabilité de l’établissement bancaire), le crowdfunding ne bénéficie pas de cette garantie et représente donc un risque plus important.

Les plateformes prêtent une grande attention à la sélection des PME qui cherchent du financement sur leur site. Avant que les projets ne soient présentés aux prêteurs potentiels, ils ont été minutieusement étudiés par les experts en analyse financière afin d’en évaluer la viabilité ainsi que les perspectives de rentabilité. Certaines plateformes peuvent proposer une assurance pour minimiser davantage le risque pris.

Pour ce qui est des avantages du crowdlending, au-delà de son côté innovant et prometteur dans nos économies modernisées où tout va vite avec peu voire aucun contact humain, c’est surtout sa dimension sociale qui attire certains prêteurs : ‘Je trouve cela gratifiant d’aider à financer une entreprise prometteuse plutôt que simplement faire fructifier mon argent’, explique Laurent F., artisan plombier âgé de 56 ans.

De surcroît, cela permet aussi aux investisseurs particuliers ou institutionnels tels que les assureurs ou fonds obligataires professionnels souvent réservés au grand public d’accéder à diversifier leurs placements.

Et pour cause : selon un récent rapport publié par l’European Crowdfunding Network, le marché européen du crowdfunding aurait connu une croissance de plus de 100 % en moyenne chaque année depuis 2012. Les prévisions pour les années à venir sont tout aussi optimistes : selon cette même étude, d’ici 2025, le volume des transactions liées au crowdlending devrait atteindre près de 21 milliards d’euros en France et dépasser les 360 milliards d’euros dans toute l’Europe.

Il est donc clair que le prêt aux PME via le crowdlending a un potentiel non négligeable qui ne se limite pas seulement aux rendements attractifs mais aussi à la satisfaction personnelle qu’il procure ainsi qu’à la diversification des placements possibles. Pensez à bien réfléchir avant d’investir votre épargne dans ce type de projet et à vous informer sur les plateformes afin de mieux comprendre leur fonctionnement et de sélectionner celles dont vous vous sentirez parfaitement confiant.

Les critères à prendre en compte avant de prêter son épargne à des PME via le crowdlending

Avant de prêter son épargne à des PME via le crowdlending, il faut prendre en compte plusieurs critères. Il faut diversifier ses placements en répartissant ses investissements sur différents projets plutôt que tout miser sur un seul dossier, même si celui-ci semble très prometteur.

Vous devez savoir que l’imposition des intérêts perçus via le crowdlending n’est pas encore clarifiée : certains parlent actuellement d’un flou fiscal. Effectivement, selon votre structure fiscale juridique ou personnelle, vous pouvez être soumis à des prélèvements fiscaux différents. Il est donc fortement recommandé de se faire bien accompagner en la matière.

Le crowdlending peut offrir un potentiel intéressant pour les investisseurs cherchant à diversifier leur portefeuille et bénéficier d’un rendement attractif. Mais avant toute chose, il faut prendre en compte les critères cités plus haut afin de minimiser les risques encourus et investir sereinement son épargne dans des projets dignes d’intérêt.

Comment fonctionne le crowdlending pour prêter son épargne à des PME ?

Le crowdlending est une pratique de plus en plus courante qui permet à des particuliers ou des entreprises d’investir leur épargne dans des projets portés par des PME. Mais comment fonctionne-t-il ? Les porteurs de projet soumettent leur dossier sur une plateforme spécialisée, où il est ensuite étudié et analysé par les professionnels du financement participatif. Les investisseurs peuvent consulter ces projets via la plateforme et décider s’ils souhaitent y participer. Ils peuvent ainsi sélectionner le montant qu’ils veulent prêter pour financer ce projet, avec un rendement potentiellement attractif. Lorsque tous les investissements nécessaires sont réunis, l’argent collecté est transféré à l’emprunteur sous forme d’un prêt assorti de taux d’intérêt définis au préalable. Les remboursements sont effectués mensuellement selon un échéancier fixe jusqu’à la fin du contrat de prêt initial.
Le crowdlending offre aux PME la possibilité de trouver rapidement et facilement du financement tout en offrant aux investisseurs individuels ou professionnels un moyen simple et efficace d’obtenir un rendement intéressant sur leurs placements sans avoir besoin de passer par des intermédiaires financiers traditionnels souvent bien moins accessibles.

Les différentes plateformes de crowdlending pour prêter son épargne à des PME

Il existe aujourd’hui plusieurs plateformes de crowdlending offrant la possibilité d’investir dans des projets portés par des PME. Chacune d’elles a sa propre offre, son modèle tarifaire et ses conditions spécifiques. Certaines se concentrent sur le financement participatif à destination de certains types de secteurs ou d’entreprises (santé, énergie renouvelable…) tandis que d’autres ont une approche plus généraliste. Parmi les plateformes les plus connues en France, on peut citer Lendix, qui revendique le titre de leader européen du prêt aux entreprises via une formule simple et rapide avec un taux fixe proposé à l’emprunteur pour toute la durée du contrat. La plateforme Mimoni, quant à elle, spécialisée dans le crowdfunding professionnel depuis 2012, propose aussi un système de prêts rémunérés mensuellement avec des taux variables en fonction du risque emprunteur associé au projet. Vous devez rappeler que chaque plateforme dispose d’un processus bien défini pour sélectionner les projets qui seront présentés aux investisseurs potentiels. Ceci permet, entre autres, aux investisseurs ayant peu ou pas d’expérience financière particulière d’éviter certains pièges liés au monde complexe et mouvant des marchés financiers traditionnels.
Cet article est fourni uniquement à titre informatif et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou juridique.

vous pourriez aussi aimer