Qui peut être exonéré de la taxe d’habitation ?

18

**

A lire en complément : Comment transférer un prêt auto ?

En 2021, 80 % des ménages bénéficient d’une réduction de 100 % sur la taxe sur le logement. Depuis 2018, la réforme de la taxe sur le logement a été mise en œuvre et vise à réduire progressivement la taxe sur le logement 80% de la population française. Ce nouveau régime couvre les logements principaux et leurs dépendances (lire la suite) et fait donc partie de la taxe sur le logement. Pour savoir si vous êtes bénéficiaire de ce régime cette année, allez dans cette section pour connaître les seuils de source qui, selon la composition de votre famille, ne devraient pas dépasser. Un simulateur est également mis en ligne par les autorités fiscales.

A lire en complément : Comment fonctionne l'assurance loyers impayés ?

En fonction de votre situation, vous pouvez également bénéficier d’une exonération de la taxe sur le logement (plus d’infos). Cette exemption s’applique également à la contribution aux services audiovisuels publics.

Si vous êtes soumis à la taxe sur le logement, vous pouvez bénéficier de déductions familiales obligatoires ou d’allocations facultatives fixées par votre municipalité (plus de détails). Dans cette section, vous découvrirez comment payer votre taxe de logement.

Si vous n’êtes pas touché par la nouvelle réforme ou l’exemption, vous pouvez demander une remise totale ou partielle auprès de votre centre fiscal (plus d’informations).

Si vous voulez en savoir plus sur la taxe sur le logement et si vous êtes engagé dans la réforme de cette taxe qui permet la suppression de la taxe sur le logement d’ici 2020, voir cet article.

Qu’ est-ce que la taxe sur le logement et la nouvelle réforme de la TH ?

La taxe sur le logement fait partie de l’un des 4 les impôts locaux payés au profit des autorités locales. Cela permet de financer les services sociaux, les services scolaires, les installations sportives et culturelles, l’environnement…

Qui devrait payer la taxe sur le logement ?

La taxe sur le logement est payable pour toute personne qui habite un logement, que ce soit à titre de locataire, de propriétaire ou à titre gratuit . Le montant dépend de la superficie du logement habité, de l’équipement et de la zone résidentielle regroupés sous le terme valeur locative cadastrale. Il s’agit de plus de 30 millions de foyers.

Il est calculé sur la base de la composition de la famille et du revenu perçu par tous les occupants. La taxe est payée par la ou les personnes qui jouissent de la propriété le 1er janvier de l’année d’imposition.

Dans certains cas, selon la situation du demandeur et d’accommodement, il est possible de profiter d’une diminution du montant dû, appelé « redressement », voir de l’effacement appelé « exemption ».

Quelle est la réforme de la taxe sur le logement ?

La réforme de la taxe sur le logement est entrée en vigueur en 2018. Cette réforme finira par éliminer la taxe sur le logement sur le logement principal. Pour 80 % des ménages fiscaux, le montant de la taxe sur le logement a été réduit de 30 % en 2018 et de 65 % en 2019.

En 2020, la remise est de 100% pour 80% des ménages fiscaux. La taxe sur le logement sera donc définitivement supprimée pour ces ménages à partir de cette année.

Le logement secondaire ne sont pas affectés par cette réforme de taxe sur le logement.

Pour les 20 % restants des ménages, ils bénéficient d’une réduction de 30 % en 2021 et de 65 % en 2022.

L’ objectif de cette réforme est d’abolir définitivement la taxe sur le logement pour tous les ménages d’ici 2023 pour les logements principaux.

Voici en vidéo les progrès de la réforme de la fiscalité du logement :

Qui peut bénéficier de l’éclairage ou de la suppression de la taxe sur le logement en 2021 ?

L’ allégement de la taxe sur le logement est subordonné aux conditions des ressources. Cette exonération est automatiquement accordée par les autorités fiscales.

Avec le régime de réforme de l’impôt sur le logement, la contribution de la taxe sur le logement, qui reste au détriment des ménages bénéficiant de l’exonération, réduite de 100 % en 2020. Les ménages bénéficiaires ne paient donc aucune taxe sur le logement en 2021.

Toutefois, ces ménages restent responsables de la contribution au secteur audiovisuel public (PAC). C’ est la différence entre l’exemption et l’exonération de la taxe sur le logement. Les ménages exonérés de la taxe sur le logement ne paient pas la PAC, si vous ne le faites pas, vous pouvez toujours bénéficier d’une exemption des coûts de télévision, en fonction de votre situation.

Retrouvez ci-dessous les seuils pour la mise en œuvre de l’ajustement 2021 introduit par la réforme de la taxe sur le logement :

Les revenus fiscaux de référence (RFR) à prendre en compte sont inclus dans la communication 2020 sur l’impôt sur le revenu.

aandelen aantal
Référence belastinginkomsten 100% Relief Referentie drempel btw-inkomsten Verlichting Verminderende
1 27 706€ 27,706 € < RFR ≤ 28 732€
1.5 35 916€ 35 916€ < RFR ≤ 37,455€
2 44 125€ 44 125€ < RFR ≤ 46 177€
2,5 50 282€ 50 282€ < RFR ≤ 52 334€
3 56 439€ 56 439€ < RFR ≤ 58 491€
3,5 62 596€ 62 596€ < RFR ≤ 64 648€
4 68 753€ 68 753€ < RFR ≤ 70 805€
4,5 74 910 € 74,910 € < RFR ≤ 76,962€
5 81.067 € 81,067 € < RFR ≤ 83 119€

La réforme a introduit un système de déclin des aides pour éviter un effet de seuil.

Si vous souffrez d’une réduction de réduction, vous bénéficierez d’une réduction partielle de votre taxe sur le logement d’ici 2021. Plus vos recettes fiscales de référence sont proches du plafond fiscal de référence pour un rabais de 100%, plus la réduction partielle de la taxe sur le logement sera importante.

Pour savoir si vous êtes affecté par cette réforme fiscale du logement, vous pouvez utiliser le simulateur suivant :

Maisons de simulateur de charge

Comment pouvons-nous bénéficier de l’exonération de la taxe sur le logement ?

Le exemption de la taxe sur le logement ne s’applique qu’à la maison principale . Il y a plusieurs façons de ne pas payer la taxe sur le logement :

  • Selon le type de revenu que vous percevez (ASPA, AAH…) et s’il ne dépasse pas une certaine limite, vous serez automatiquement exonéré du paiement de la taxe sur le logement
  • Selon le type d’hébergement (résidence étudiante par exemple) ou si vous ne vivez nulle part le 1er janvier (dans l’hôtel par exemple), vous ne pourrez pas payer de taxe sur le logement

L’ exonération de la taxe sur le logement permet de ne pas payer la taxe sur le logement et la contribution au secteur audiovisuel public (PAC).

Être automatiquement exonéré de l’impôt sur le logement 2021 grâce à vos revenus

Pour pouvoir le réclamer, le demandeur doit se trouver dans l’une des situations suivantes au 1er janvier de l’année concernée (exonéré de l’impôt 2021 le 1er janvier 2021) :

  • Bénéficiaire de l’allocation de solidarité (ASPA)
  • Bénéficiaire d’une prestation supplémentaire d’invalidité
  • Allocation bénéficiaire pour adultes handicapés (en savoir plus sur l’AAH)
  • Veuf/veuve qui peut ou non recevoir une prestation de veuf (tous les renseignements) ou une pension de survivant
  • Personnes de plus de 60 ans
  • Vous êtes dans un situation d’invalidité (en savoir plus sur la pension d’invalidité)
  • Étudiants sous permis de séjour (voir ci-dessous)

Outre les critères ci-dessus, le bénéficiaire ne peut dépasser les plafonds de recettes fiscales des indices de référence :

Les revenus fiscaux de référence (RFR) à prendre en compte sont inclus dans la communication 2020 sur l’impôt sur le revenu.

Réunion

Nombre d’actions RFR Métropole RFR Guadeloupe Martinique RFR Guyane RFR Mayotte
1 11 098€ 13 133€ 13 €730 20 577€
1.25 €12 580 14 702€ 15 620€ 23 408€
1.5 €14 061 €16 270 €17 509 €26 239
1,75 15 543€ €17 752 18 991€ 28 459€
! ! 2 €17 024 €19,233 20 472€ €30 678
2.25 18 506€ 20 715€ €21,954 32 898€
2.5 19 987€ 22 196€ 23 435€ €35 717
2.75 21,469 € 23 678€ 24 917€ €37 337
3 22.950 € 25 159€ 26 398€ 39 556€
1/2 partie supplémentaire/ 2 963€ 2 963€ 2 963€ 4 439€
1/4 partie supplémentaire 1 482€ 1 482€ €1.482 2 220€

Dans tous les cas, le demandeur ne peut pas être soumis à l’impôt foncier au cours de l’année précédente (ne pas être soumis à IFI 2020 pour une exemption en 2021).

Veuillez contacter le Centre des finances publiques si vous souhaitez l’utiliser, mais ce droit n’a pas été appliqué.

Exonération de la taxe sur le logement en fonction de votre propriété

Le non-paiement d’une taxe sur le logement ne s’applique qu’à la résidence principale en tant que locataire, sous-locataire ou locataire. Attention, gratuit hébergé ne vous exonérera pas de payer la taxe de la propriété.

Si vous avez déménagé, la taxe foncière due sera celle de la propriété que vous percevez le 1er janvier 2020 pour la taxe 2020. Cependant, il y a des cas où vous êtes exempté :

  • Si vous quittez un bien le 31 décembre pour retourner à votre nouveau domicile le 2 janvier , vous ne paierez pas taxe sur le logement parce que vous n’êtes pas un locataire le 1er Janvier. Si la propriété est inhabitée à partir du 1er janvier, il appartient au propriétaire de payer le montant dû.
  • Les étudiants qui louent un logement par l’intermédiaire du CROUS ou d’une organisation similaire sont automatiquement exonérés de la taxe sur le logement. Si l’étudiant réussit une personne, il devra le faire.
  • Si vous louez une chambre à l’occupant pour des services aux personnes âgées  : vous n’avez pas de contrat de location. Le paiement de l’hébergement se fait via des services fournis directement au propriétaire (achats, nettoyage…).

Le logement doit être occupé seul ou avec le conjoint, ou avec des personnes à charge pour le calcul de l’impôt sur le revenu ou avec des bénéficiaires de l’allocation de solidarité pour personnes âgées ou de la prestation complémentaire d’invalidité.

Quelles sont les déductions d’impôt sur le logement pour réduire le montant ?

Si vous devez l’impôt sur le logement pour votre résidence principale, vous pouvez bénéficier des allocations. La valeur locative cadastrale de votre maison principale sera ainsi réduite de sorte que le montant de la taxe sur la propriété soit réduit.

Il existe plusieurs types de déductions.

Indemnités obligatoires pour personnes à charge

La valeur locative de votre résidence principale est automatiquement réduite par une indemnité pour charges de famille.

Cette indemnité obligatoire pour charges de famille, exprimée en pourcentage de la valeur locative moyenne du logement dans la municipalité, est égale à :

  • 10 % pour les deux premières personnes à charge
  • 15% pour chaque dépendante suivante

Les personnes à charge sont les suivantes :

  • Vos enfants lorsqu’ils sont pris en compte dans le calcul de votre impôt sur le revenu. Si vous avez une pension alimentaire provenant de votre revenu imposable, votre enfant ne sera pas considéré comme à charge.
  • Vos ascendants et ceux de votre conjoint âgé de plus de 70 ans ou malade, qui vivent avec vous et qui bénéficient d’un revenu inférieur à certaines limites (voir le tableau d’exemption des plafonds de revenu)

Dans les départements d’outre-mer, l’indemnité obligatoire pour charges de famille est égale à 5 % de la valeur locative moyenne des bâtiments résidentiels de la municipalité pour chaque personne à charge. Le conseil municipal peut décider si ce taux doit être doublé.

Déduction fiscale facultative pour

logement Outre l’allocation obligatoire, les autorités locales peuvent décider d’appliquer des allocations facultatives pour les résidences principales :

  • application d’une réduction établie entre 1 % et 15 % de la valeur locative moyenne des logements dans la commune concernée
  • demande pour les personnes à faible revenu d’un droit établi entre 1% et 15% de la valeur locative moyenne du logement dans la municipalité concernée
  • demande pour les personnes handicapées d’une redevance établie entre 10 et 20 % de la valeur locative moyenne des logements dans la commune concernée. Pour obtenir ces frais, veuillez remplir le formulaire Cerfa N°13573*01. Ce formulaire doit être envoyé à votre administration fiscale avant le 1er janvier de l’année au cours de laquelle vous demandez cette déduction.

Avec la réforme de la taxe sur le logement entamée depuis 2018, les allocations volontaires sont réduites en raison des rabais accordés à 80% des ménages. En 2020, ces 80 % des ménages ne paieront pas la taxe sur le logement.

Certaines municipalités peuvent décider d’appliquer une déduction fiscale pour le logement pour les résidences secondaires.

Comment demander une réduction de la taxe sur le logement ?

Toutefois, si vous ne remplissez pas les critères pour obtenir une exonération ou une exonération automatique de la taxe sur le logement, vous pouvez envoyer une demande exceptionnelle de réduction totale ou partielle au centre fiscal dont les dépendants sont à charge. L’adresse sera affichée dans votre déclaration de revenus.

y a pas formulaire spécial requis Il n’ . Les demandes peuvent être faites :

  • par écrit en envoyant une lettre à l’adresse du centre d’où vous êtes situé sur votre feuille de déclaration fiscale.
  • Directement en visitant le centre fiscal : une carte de visite est signée par le contribuable

La demande doit être signée . Il doit contenir les informations nécessaires pour vous identifier : nom, prénom, numéro d’impôt, adresse fiscale et montant d’impôt.

La lettre doit contenir le motif de votre demande en fournissant les documents nécessaires à l’étude de votre dossier (livret familial, certificat RSA, preuve de perte de revenu, copie du certificat de divorce…). Vous devez expliquer et justifier pourquoi vous ne pouvez pas payer votre taxe de logement.

Attention, votre demande ne vous donne pas un sursis de paiement. Vous devez toujours payer votre taxe sur le logement ou les poursuites contre les risques.

Le centre fiscal contrôle le comportement du contribuable (déclaration à temps, paiement des dettes dans les autres années) et les efforts déjà déployés pour libérer la dette.

L’ administration dispose de 2 mois pour vous répondre . Après ce délai, la demande est réputée rejetée. Il est porté à 4 mois si votre application s’avère complexe. Dans ce cas, vous serez informé par la poste de la période supplémentaire avant l’expiration de la période de 2 mois.

Remarque : Tout le monde peut demander une réduction de la dette. Si vous avez un faible revenu ou que vous êtes dans une situation difficile, envoyez votre demande à le Centre fiscal, qui examinera votre dossier. L’ autre option en cas de problèmes de paiement est de demander un stupéfiant.

Comment payer la taxe sur le logement ?

Au cours du dernier trimestre de l’année, vous recevrez une déclaration de revenus pour la taxe sur le logement.

Cet avis fiscal contient les informations suivantes :

  • Le montant à payer
  • Les éléments utilisés comme base de calcul de cette taxe
  • Date limite de paiement
  • Moyens de paiement possibles

La taxe sur le logement et la contribution au secteur audiovisuel public (si vous êtes redevable) sont sur le même avis et sont payables en même temps.

Pour payer votre impôt foncier, vous avez les options suivantes, en fonction du montant de l’impôt dû

Si le montant dû est de 300 euros à 1000 euros : :

  • Payez directement en ligne : sur le site fiscal ou sur l’application Impots.gov sur votre smartphone ou tablette
  • Débit dû : Le débit a lieu 10 jours après la période de paiement. L’abonnement au débit est effectué sur le site fiscal ou sur la demande fiscale.
  • Par mois : l’abonnement au paiement mensuel est effectué sur le site de la fiscalité ou sur l’application Impots.gov
  • Par chèque écrit au Trésor et adressé au Centre fiscal indiqué sur la déclaration
  • Par titre de paiement interbancaire (astuce sepa) : L’astuce apparaît dans la notification fiscale. Vous devez signer, dater, vérifier l’exactitude de vos coordonnées bancaires et les adresser aux taxes. Le paiement par pourboire sera prélevé à la réception
  • Par virement bancaire : en faisant un virement bancaire à votre banque
  • Espèces : le paiement sera effectué à la caisse de votre centre fiscal
  • Par carte de crédit : le paiement sera effectué à la caisse de votre centre fiscal

Si le montant dû est inférieur à 300 euros :

En plus des modes de paiement ci-dessus, vous pouvez également payer en espèces ou par carte de crédit à la caisse de votre centre fiscal.

Si le montant dû dépasse 1000 euros :

Les seuls moyens de paiement possibles sont les suivants :

  • Paiement direct en ligne : sur le site web fiscal ou sur l’application impots.gov sur votre smartphone ou tablette
  • Débit dû : Le débit a lieu 10 jours après la période de paiement. L’abonnement au débit est effectué sur le site fiscal ou sur la demande fiscale.
  • Par mois : L’abonnement au paiement mensuel est effectué sur le site fiscal ou sur la demande d’impôt.

Pour plus d’informations sur le paiement des impôts, veuillez visiter cette page.

Pour continuer : si vous êtes propriétaire de votre propriété, vous devrez également payer l’impôt foncier annuellement. Veuillez noter qu’il y a des situations (liées à votre logement ou à vos revenus) afin que vous puissiez bénéficier d’une exonération de l’impôt foncier.

❓ Qu’est-ce que la taxe sur le logement ?

Il s’agit d’une taxe locale qui doit être payée par une personne qui vit dans un logement le 1er janvier de chaque année. Le montant varie en fonction de la taille de la propriété et de la zone résidentielle Lire la suite

💰 Qui peut bénéficier de l’exonération de la taxe sur le logement ?

D’ici 2021, 80 % des familles fiscales devraient bénéficier de l’exonération de l’impôt sur le logement, trouvez les plafonds de revenu pour en bénéficier en cliquant ici.

🏘️ Tous les logements sont-ils assujettis à la taxe sur le logement ?

Non, dans certains cas, la taxe sur le logement ne sera pas réclamée par l’administration fiscale :

  • Si vous n’occupez pas d’hébergement le 1er janvier (vous quittez une maison le 31/12 et va dans 02/01)
  • Si vous êtes étudiant et Crous loue un logement
  • En savoir plus

📝 Pouvons-nous demander une réduction d’impôt sur le logement ?

Oui, si vous ne bénéficiez pas de l’exonération de la taxe sur le logement, mais votre situation ne vous permet pas de payer, il est possible de demander une réduction partielle ou totale (voir procédure).

Crédit photo : © Stock Unlimited

4.7 / 5 ( 4 votant )

vous pourriez aussi aimer