Comment vendre un bien en loi Censi-Bouvard ?

Envie de vendre un bien immobilier acquis en loi Censi-Bouvard ? Il n’est pas interdit que vous fassiez cela. Seulement, vous devez être au courant de certaines informations qui pourront plus vous guider. Il faut donc savoir comment effectuer la vente, le moment idéal et les conditions à remplir pour le faire. Dans ce qui suit, vous retrouverez des éléments à titre informatif qui expliquent davantage la thématique.

Vente en loi Censi-Bouvard : les étapes à suivre

Avant de procéder à la vente de votre bien immobilier en loi Censi-Bouvard, il est capital que vous soyez en possession de certaines informations. Ces dernières vous permettront de mieux vous outiller avant de passer à l’action.

A lire également : Comprendre la loi Pinel et ses avantages

Le premier geste à poser dans ce cas-ci est de vous assurer du prix réel du bien à mettre en vente. En guise d’aide, certains critères doivent être respectés pour effectuer une transaction immobilière sans anicroche.

Pour attirer votre acheteur, fournissez-lui donc des informations qui renseignent sur le destinataire du logement à vendre. Montrez que le gestionnaire du bien est qualitatif. Présentez la situation géographique de la résidence à vendre tout en fournissant à votre acquéreur les conditions de l’acte de bail commercial.

A découvrir également : Les pièges à éviter avant de se lancer dans la défiscalisation immobilière

Mentionnez le temps restant du contrat en cours. Vous auriez à présenter certains documents pour une meilleure transaction. Entre autres, il y a le dernier document comptable du loyer, le plan de la résidence, l’attestation de vente…

Quand vendre un bien en loi Censi-Bouvard ?

Vendre un bien en loi Censi-Bouvard

Une vente en loi Censi-Bouvard n’est possible qu’après 9 ans. Selon cette disposition juridique, les 9 ans correspondent à la période prévue pour louer un bien immobilier meublé acquis sous ce régime. Toute transaction immobilière anticipée est passible de la perte automatique des avantages fiscaux prévus.

Ainsi, vous devez revendre votre résidence principale après la période indiquée du bien jouir d’une réduction fiscale dont le taux s’élève à 11 %. Notez également que la défiscalisation est appliquée dans la fourchette de 300 000 € l’an.

Ce qui vous permet de faire un cumul allant jusqu’à 33 000 € au bout de la période prévue. C’est pourquoi vous ne devez en aucun cas procéder à la vente de votre bien immobilier avant cette échéance. Sinon, vous serez appelé à rembourser tous les profits réalisés à l’issue de la réduction fiscale.

Vendre un bien en Loi Censi-Bouvard : conditions

Pour vendre un bien en Loi Censi-Bouvard, vous devez respecter certaines conditions. La toute première action à poser à cet effet est l’acquisition d’un bien destiné à la location. Ce dernier peut être une résidence estudiantine ou pour seniors. Il peut s’agir d’un logement en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). La résidence à acquérir peut-être un VEFA (Vente en État Futur d’Achèvement) ou carrément neuve.

Un autre critère à remplir concerne les logements anciens dont l’âge excède 15 ans, ceux-ci doivent être rénovés. Vous devez avoir comme statut Loueur meublé non professionnel (LMNP). Vos chiffres d’affaires annuels ne doivent pas être au-dessus de 23 000 €. Notez que vous aurez à déclarer vos revenus annuels sous forme de BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).

Les avantages fiscaux de la vente en loi Censi-Bouvard

La vente d’un bien en Loi Censi-Bouvard présente de nombreux avantages fiscaux pour les investisseurs. Pensez à bien souligner que ce dispositif permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le montant total de l’investissement réalisé. Effectivement, vous pouvez prétendre à une diminution d’impôt équivalente à 11% du prix HT du logement acquis, dans la limite de 300 000 €.

Cette réduction peut être étalée sur une période allant jusqu’à neuf ans, soit une économie pouvant atteindre un montant significatif. Chaque année, vous pourrez bénéficier d’une réduction correspondant à 1/9ème du montant total de votre investissement.

Pensez à bien mentionner qu’en tant que propriétaire bailleur sous le régime LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel), vous avez la possibilité d’amortir le bien immobilier acquis ainsi que les meubles qui y sont intégrés. Cette déductibilité des amortissements représente un avantage non négligeable puisqu’elle permet de diminuer considérablement votre revenu imposable.

Grâce à la Loi Censi-Bouvard, vous êtes exonéré(e) des charges liées à la gestion locative et aux frais courants tels que les charges syndicales ou encore l’assurance multirisque habitation. Ces coûts sont pris en charge par l’exploitant ou le gestionnaire du bien immobilier concerné.

Pensez à bien noter que cette disposition légale offre aux investisseurs une garantie solide quant au versement des loyers. Effectivement, en cas de défaillance du locataire, l’exploitant ou le gestionnaire s’engage à vous verser les loyers dus.

Pensez à bien souligner que la vente d’un bien en Loi Censi-Bouvard permet aussi de bénéficier d’une récupération de la TVA sur le montant total de votre investissement immobilier. Cette récupération peut représenter une somme non négligeable et constituer un véritable avantage financier pour les investisseurs.

Vendre un bien en Loi Censi-Bouvard offre aux propriétaires bailleurs une multitude d’avantages fiscaux. Réduction d’impôt sur le montant total de l’investissement réalisé, possibilité d’amortir le bien et les meubles qui y sont intégrés, exonération des charges liées à la gestion locative ainsi qu’une garantie solide quant au versement des loyers : autant d’avantages qui font de ce dispositif un choix attractif pour les investisseurs souhaitant allier rentabilité et optimisation fiscale.

Comment estimer le prix de vente d’un bien en loi Censi-Bouvard ?

Estimer le prix de vente d’un bien en Loi Censi-Bouvard nécessite une certaine méthodologie afin d’obtenir une évaluation précise et cohérente. Voici quelques éléments clés à prendre en compte pour mener cette estimation de manière efficace.

Vous devez considérer la localisation du bien immobilier. Effectivement, l’emplacement géographique joue un rôle déterminant dans la valeur du bien. Les biens situés dans des zones attractives, proches des transports en commun, des commerces ou encore des espaces verts peuvent bénéficier d’une plus-value significative.

Les pièces ainsi que les équipements présents sont autant de critères qui influent sur le prix de vente. Par exemple, un appartement avec terrasse ou balcon peut être valorisé davantage qu’un autre sans ces atouts.

Vous devez vous renseigner sur les tendances du marché immobilier local. Il peut être judicieux de consulter les annonces similaires dans la zone concernée afin d’avoir une idée des prix pratiqués par les autres vendeurs.

Soyez attentifs aux prestations proposées par la résidence où se situe votre bien immobilier. La qualité et la diversité des services offerts (piscine, espace détente, salle de sport…) peuvent aussi avoir un impact sur le montant attendu lors de la vente.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel de l’immobilier spécialisé dans les biens en Loi Censi-Bouvard. Ces experts disposent d’une connaissance approfondie du marché et seront en mesure de vous fournir une estimation précise et objective.

Estimer le prix de vente d’un bien en Loi Censi-Bouvard nécessite une analyse rigoureuse prenant en compte des critères multiples tels que la localisation, les caractéristiques spécifiques du logement, les tendances du marché immobilier local, ainsi que les prestations offertes par la résidence. Faire appel à un professionnel peut s’avérer judicieux afin d’obtenir une évaluation fiable et pertinente pour garantir une transaction réussie.

vous pourriez aussi aimer