Quel crédit d’impôt en 2021 ?

6

Si vous louez un bien, vous pourriez être touché par les nouvelles mesures mises en œuvre après le Covid-19 qui se concrétiseront dans la déclaration de revenus de 2021. Il était possible et parfois fortement conseillé de ne pas réclamer les loyers sur les biens immobiliers loués en 2020 en raison de confinement et Covid-19. Les propriétaires qui ont choisi d’offrir certains loyers peuvent alors avoir droit à des créneaux fiscaux différents. Une mise à jour est apportée aux deux schémas qui existent côte à côte parce que la règle n’est pas la même, selon la situation.

Abandon de location après Covid : ne pas confondre le crédit d’impôt avec l’exonération d’impôt.

Soyez prudent car il y a deux aspects, selon la date à laquelle vous avez offert les tarifs de location ET le statut de votre locataire. La plupart des gens auront simplement un non-impôt sur les loyers abandonnés. La deuxième mesure fiscale plus attrayante permettant le crédit l’impôt est soumis à des conditions.

A découvrir également : Comment se passe la défiscalisation ?

Absence de taxe sur les taux de location offerts pendant le Coronavirus.

Certains bénéficieront d’une exonération fiscale sur les taux de location. Cela signifie simplement que vous n’avez pas à payer d’impôts sur ces tarifs de location. Quelque chose de ce genre semble découler de la source, mais il y a eu tout un changement à la loi de finances pour la mettre en place. On peut encore remarquer un avantage du texte ! Il précise que la déduction des frais payés pendant cette période lorsque vous proposez la location reste possible. C’est un aspect très important, parce que ce n’est généralement pas possible et qu’il y aurait eu une énorme perte fiscale pour le propriétaire.

Exemple

A lire également : Qui est exonéré de la taxe d'habitation en 2021 ?

M. Corrigetonimpot loue une propriété. Il paie 1 000€ de frais déductibles pendant trois mois si la maison ne produit pas de loyer. La soustraction de ces coûts crée un gain fiscal souvent énorme (voir mon guide sur l’impôt foncier). Mais si la propriété n’est pas louée, ces frais ne seront pas déductibles avec des exceptions. Le fait que l’absence de taux de location fait suite à une offre faite au locataire en raison de Covid-19 est une des exceptions. Monsieur sera capable de tout distraire. D’autre part, il n’aura pas de profit spécial ou de compensation pour renoncer à ces loyers.

L’ exonération simple sera donc totalement neutre ; vos dépenses resteront déductibles et vous n’aurez pas d’excédent fiscal. D’autre part, vous n’avez aucune considération pour offrir les tarifs de location. Les conditions sont assez flexibles, car il n’y a pas d’avantage fiscal spécifique. On peut noter que le régime d’exemption simple ne s’applique qu’aux propriétaires qui louent à une entreprise depuis le début de la période sanitaire. J’ai du mal à imaginer qu’un propriétaire offre un loyer à un particulier pendant le Covid subit une récupération… la seule possibilité serait que la taxe tente de remédier à la partie des coûts encourus dans la période où le loyer est déclaré ; je ne pense pas que cela puisse se produire dans le contexte, mais il ne s’agit que de moi.

Crédit d’impôt de 50 % pour interruption de location.

Certains propriétaires ne seront pas seulement exemptés, mais bénéficieront également d’un crédit d’impôt. Cela signifie que les autorités fiscales vous rendront de l’argent, quelle que soit votre situation pour compenser cette perte. Le crédit d’impôt correspond à 50 % des taux de location que vous avez offerts l’année dernière.

Exemple

M. Corrigetonimpot a renoncé à 600€ de loyer après le Covid-19 en 2020 et remplit les conditions pour être admissible au crédit d’impôt. Lors de la déclaration d’impôt 2021, il pourra remplir une boîte avec laquelle il pourra collecter 600* 50% ou 300€.

Bien sûr, si vous offert loyer en 2021 dans ce contexte, le remboursement de 50% aura lieu sur la déclaration d’impôt 2020. Nous verrons donc les conditions pour avoir droit à ce crédit d’impôt pour avoir quitté le loyer, puis remplir la case de la déclaration de revenus 2021.

Quelles sont les conditions pour obtenir un remboursement si j’ai offert une location ?

Les conditions requises pour obtenir le remboursement de 50% sont les suivantes. Si vous ne les respectez pas, alors vous tomberez sous le premier régime avec une simple exception. J’ajoute le texte en vigueur à la fin, à savoir l’article 20 de la loi de finances 2021.

Tout d’abord, cela ne s’applique qu’à novembre 2020 pour le remboursement de 2021 (le crédit d’impôt continue pour les arrêts locatifs 2021, mais ils seront déclarés en 2022 et je préfère attendre la mise à jour de la Loi de finances pour assurer des progrès en 2021). Tout loyer non offert en novembre 2020, n’est pas admissible au crédit d’impôt dans la déclaration de 2021.

La situation ne s’arrête pas là. Votre locataire doit être une entreprise qui a été interdite au public à ce moment-là. Lors de cette deuxième inclusion, il était impossible pour certaines entreprises d’ouvrir, et l’Etat a créé ce crédit d’impôt seulement pour s’assurer que les propriétaires de bâtiments annulaient les loyers des entreprises punies. Le texte poursuit en précisant que le locataire doit non seulement avoir fait l’objet d’une fermeture administrative en novembre, mais aussi avoir moins de 5 000 personnes et ne devrait pas faire l’objet d’une liquidation judiciaire le 1er mars de l’année dernière.

Pour conclure, nous apprenons que le crédit d’impôt de 50 % ne s’applique qu’au total du loyer déclaré si le locataire compte moins de 250 employés. Entre 250 et 5000, l’avantage fiscal sera calculé seulement au 2/3 des abandonnés loyer.

Exemple :

M. Loue a une société qui loue ses biens 1 000$ par mois. Il a offert le mois de novembre et décembre en renonçant à 2 000€ de loyer. Qu’est-ce qu’il peut réclamer ?

  • le loyer laissé en décembre est exonéré d’impôt. Aucun avantage sauf la déduction des frais payés en décembre.
  • congé de location en novembre donne droit au crédit d’impôt si la société locataire remplit les conditions générales.

Imaginons que l’entreprise remplit bien les conditions. M. Corrigetonimpot recevra alors l’un des deux remboursements suivants :

  • ou l’entreprise comptant moins de 250 employés. M. Corrigetonimpot pourra mettre tous les loyers disponibles pour le crédit d’impôt. Il sera 1000* 50% ou 500 offerts.
  • si l’entreprise compte entre 250 et 5 000 employés. Le gentleman devra déclarer 2/3 de loyer offert soit 1000*2/3 = 666€. Il reçoit un crédit d’impôt de 666* 50% = 333€ rendus.

Comment puis-je avoir droit au crédit d’impôt 2021 pour la cessation de location après Covid-19 ? Boîte 7LS.

Côté pratique, tout se passera sur la déclaration d’impôt 2021. Veuillez noter qu’un crédit d’impôt sera toujours retourné, même si vous ne payez pas d’impôt, afin que toute personne admissible puisse en bénéficier.

Si vous avez droit à l’exemption classique pour offrir un loyer, il n’y a rien de spécial. Il suffit de ne pas indiquer les tarifs de location non collectés, ce qui est très intuitif.

Si vous avez droit au crédit d’impôt, une nouvelle case apparaîtra sur l’expédition de retour 2021 Case 7LS : Laisser les taux de location à une entreprise — Dispositions Covid 19 . Il suffit de mettre le montant des taux de location offerts en novembre dans cette case pour obtenir le crédit d’impôt. La taxe applique seulement 50% de réduction

Cette boîte apparaît sur le formulaire Cerfa 2042RICI. C’est la deuxième nouvelle boîte qui apparaîtra en 2021 si vous louez une propriété comme nous l’avons vu dans la formation immobilière. Pour le processus en ligne, il suffit de cocher la case « Crédit d’impôt » à l’étape 3 et la case 7LS s’affichera plus tard.

Texte en vigueur : article 20 LDF 2021.

Je vous invite fortement à consulter mes guides pour remplir correctement votre déclaration de revenussi vous louez une propriété.

Guide fiscal pour les locations vides classiques

Guide fiscal pour la location d’une propriété Pinel

vous pourriez aussi aimer