Détails sur l’assurance propriétaire non occupant

Lorsque vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, même si vous ne l’habitez pas, il est conseillé de souscrire une assurance PNO (Propriétaire Non Occupant). Ce contrat permet de vous couvrir si éventuellement un sinistre survenait dans ce logement. L’assurance PNO est recommandée, même si le logement est occupé par un locataire qui justifie normalement d’une assurance habitation. En quoi consiste cette assurance PNO ? Que couvre-t-elle concrètement ?

Qu’est-ce que l’assurance PNO ?

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et que vous vous demandez c’est quoi l’assurance PNO, il s’agit d‘un contrat qui couvre les bailleurs qui n’occupent pas eux-mêmes leur habitation. Ce contrat de type multirisques prend en charge la réparation des dommages causés à l’occupant (le locataire), aux tiers et aux logements attenants en cas de sinistre.

A découvrir également : Comment choisir votre assurance habitation ?

Ainsi, dans l’hypothèse d’un incendie, d’une catastrophe naturelle ou d’un dégât des eaux, votre logement sera couvert par l’assurance propriétaire non occupant. Il est important d’opérer la distinction entre l’assurance PNO et l’assurance habitation que vous souscrivez pour un logement que vous habitez. De même, le contrat PNO se distingue de l’assurance habitation obligatoire qui est souscrite par votre locataire.

À moins d’être en copropriété, l’assurance PNO n’est pas obligatoire pour le propriétaire non occupant. Cependant, cette souscription est fortement recommandée. En effet, l’assurance PNO a une visée préventive. Même inoccupé, un logement est enclin à divers risques. Pour couvrir ces risques, il est conseillé de signer un contrat PNO.

A lire aussi : Comment faire une demande de mainlevée ?

Comment bénéficier de l’assurance PNO ?

Pour souscrire une assurance PNO, vous pouvez vous rapprocher d’une compagnie d’assurance qui propose ce service. En règle générale, les tarifs dans ce cas varient d’un assureur à un autre, et tiennent compte d’autres facteurs. Votre profil en tant que PNO, le type de bien, le niveau de protection souhaité et le taux d’occupation influencent le tarif de l’assurance PNO.

De même, si vous avez acheté ou construit votre bien immobilier via un crédit, la banque prêteuse peut vous proposer une assurance PNO. Les pratiques en termes de prix sont aussi tributaires des paramètres que nous évoquions précédemment. Dans tous les cas, auprès d’un autre assureur ou par l’intermédiaire de votre banque, le coût de l’assurance PNO est souvent de 1 à 2% du total des loyers annuels. Vous pouvez toujours comparer les offres pour avoir un tarif plus abordable.

assurance propriétaire non occupant

L’obligation d’assurer un bien immobilier

Au-delà de son caractère préventif, l’assurance PNO répond à une obligation logique d’assurer un bien immobilier. C’est pourquoi la loi exige que le locataire souscrive une assurance habitation. Il doit de ce fait présenter une attestation d’assurance habitation au propriétaire avant d’intégrer un bien immobilier. Cette couverture indépendante de l’assurance PNO protège aussi bien le patrimoine immobilier du propriétaire que les biens du locataire en cas de sinistre.

Par ailleurs, la loi Alur de 2014 permet au propriétaire bailleur, en cas de défaut d’assurance habitation du locataire, de souscrire une assurance habitation à sa place. Il pourra alors reporter le coût annuel de cette assurance sur les mensualités payées par le locataire. De plus, la souscription d’une assurance habitation par le locataire allège le coût de l’assurance PNO du propriétaire. En effet, le risque à couvrir est moins important avec ces deux assurances.

vous pourriez aussi aimer