Comment se séparer d’un crédit immobilier ?

11

Après votre mariage ou votre vie de concubinage, vous êtes amené à lier vos intérêts financiers avec ceux de votre partenaire de vie. Toutefois, après une séparation, vous êtes contraint de vous désolidariser d’un crédit immobilier si vous l’avez contracté dans ce contexte-là. Pour ce faire, plusieurs options s’offrent à vous.

Transférer le prêt à l’autre conjoint

Pour vous séparer d’un crédit immobilier, vous pouvez demander un transfert total du prêt à votre ex-conjoint. Dans la pratique, vous êtes tenu de rembourser la totalité de votre part du prêt à l’autre. Toutefois, plusieurs paramètres entrent en ligne de compte pour faire valoir ou non cette option.

A découvrir également : Quel est l'investissement le plus sûr ?

Ainsi, si l’établissement bancaire se rend compte que votre partenaire receveur des fonds du prêt ne dispose pas assez de revenus, il peut rejeter l’offre. Avant donc d’adopter cette démarche, vous devez vous assurer en premier lieu que votre ex-conjoint dispose suffisamment de revenus pour faire face au taux de remboursement.

Effectuer un remboursement par anticipation

Si la première option ne vous convient pas, vous pouvez opter pour une autre. Il s’agit de vous tourner vers un remboursement du prêt par anticipation. Cela peut se faire par la vente du bien immobilier. Souvent après une séparation, le logement se trouve trop grand pour y vivre seul. Cela se remarque pour les conjoints qui n’ont pas de progéniture.

A voir aussi : Comment utiliser le fond de travaux ?

Ainsi, pour se désolidariser du crédit immobilier, l’ultime solution serait de vendre le bien en question. Cette option permet de rembourser des deux côtés, les prêts contractés pour sa construction. Assurez-vous toutefois de vous conformer aux différentes conditions de votre prêt avant de vous engager sur cette voie. Toutefois, les frais peuvent être engendrés si vous vous y engagez.

Discuter avec l’établissement prêteur

Pour vous désolidariser de manière plus simple et plus pratique de votre crédit immobilier, rentrez en contact avec la structure financière ayant fait le prêt. Cette dernière dispose de plusieurs options auxquelles vous pouvez recourir pour vous désolidariser de manière efficace de votre crédit.

Aussi, l’autre point avantageux, c’est que l’option que vous allez finalement prendre serait à coup sûr acceptée, car elle a été proposée par le prêteur. En plus, vous pouvez en profiter pour demander un prototype de lettre de désolidarisation. Cela vous permet de bien présenter votre situation au prêteur.

Opter pour l’indivision du bien immobilier

Pour vous séparer d’un crédit immobilier, vous pouvez opter pour l’indivision du bien. Pour ce faire, vous et votre ex-conjoint convenez de mettre en location le logement. Ainsi, les allocations contractées peuvent servir à couvrir le prêt du bien.

Vous avez par ailleurs la possibilité de vous tourner vers l’option occupant-payeur. Dans ce contexte, l’un des conjoints se charge du remboursement complet de crédit contracté pour l’achat du bien. Après le remboursement, ce dernier en devient propriétaire. Cette option est privilégiée si le conjoint engagé dans le processus dispose des moyens financiers considérables.

Somme toute, il est à retenir que vous disposiez de plusieurs solutions pour vous séparer de votre crédit immobilier. Vous pouvez donc transférer le bien, le vendre ou opter pour une indivision. Quoi qu’il en soit, assurez-vous de choisir l’option qui vous convienne le mieux.

vous pourriez aussi aimer