Epargne immobilière : l’un des placements préférés des Français ?

De plus en plus de Français veulent se constituer un patrimoine immobilier. Force est de constater que les épargnants Français affectionnent particulièrement la pierre. Cependant, l’épargne immobilière commence également à faire de nombreux adeptes. Quels sont les types d’épargne immobilière ? Devriez-vous plutôt investir dans des SCPI ou des OPCI ?

A lire également : 6 bonnes raisons de construire sa maison sur mesure

L’épargne immobilière en bref

Pour faire fructifier son argent, on parle souvent de faire des placements dans l’immobilier. Souvent, on parle également d’investissements immobiliers et de placements immobiliers en assumant qu’il s’agit d’une même notion. Dans l’absolu, les placements et les investissements sont bel et bien différents. En ce qui concerne l’épargne immobilière, cette notion est définie comme étant l’ensemble des placements immobiliers.

Si vous vous intéressez à l’épargne immobilière, sachez que vous pouvez y procéder de deux façons : directement ou indirectement. Dans l’épargne immobilière directe, vous achetez vous-même un bien immobilier. Vous en assurez la gestion vous-même ou pouvez la déléguer à un professionnel de la gestion immobilière. Dans l’épargne indirecte, vous passez par des organismes de placements immobiliers.

A lire aussi : Comment choisir un promoteur immobilier ?

L’investissement immobilier en direct

Investir dans un bien locatif fait partie de l’épargne immobilière en direct. De plus en plus de Français considèrent cette forme d’investissement comme une possibilité pour diversifier leur patrimoine. L’investissement locatif permet d’avoir accès à des logements neufs ou anciens. Il s’agit même d’un investissement encouragé par l’Etat à travers des dispositifs d’aides financières et de réductions d’impôts importantes.

Pour l’investissement locatif, on peut en l’occurrence citer le dispositif Pinel et la loi Denormandie. Notez qu’il est possible d’investir dans l’immobilier locatif en souscrivant à un crédit immobilier. Toutefois, les conditions pour l’obtention d’un tel crédit sont assez rigoureuses. D’une manière générale, l’investissement immobilier direct est assez difficilement accessible. Par ailleurs, il est souvent nécessaire d’avoir un fond de départ important.

Néanmoins, il faut remarquer que dans les investissements immobiliers en Pinel et en Denormandie, vous pouvez bénéficier d’une certaine sûreté. Le fait est qu’il n’est possible de bénéficier de ces dispositifs que pour des biens situés dans des zones dites tendues. En somme, votre bien immobilier ne risque a priori pas de manquer de locataires puisque dans ces zones l’offre ne couvre pas la demande.

SCPI, OPCI : épargnes accessibles à tous

L’investissement immobilier locatif n’est pas toujours ce que l’on peut appeler d’investissement accessible à tous. Dans l’absolu, très peu de Français ont sauté le pas et ont tenté l’aventure bien que cette forme d’investissement offre des rendements plus ou moins intéressants. Un des freins concernant cette forme d’épargne immobilière est qu’elle nécessite l’investissement d’une somme importante dans un seul placement.

Cela empêche en quelque sorte de réellement diversifier son patrimoine. Ce n’est pas le cas en ce qui concerne les SCPI, les OPCI ou encore les unités de compte immobilières. Les SCPI et les OPCI, comme ceux proposés sur le site Primonialreim.fr, sont accessibles à partir de quelques centaines d’euros. En fait, quand on parle d’épargne immobilière, on fait presque toujours référence au “pierre-papier”.

Actuellement, l’épargne immobilière pierre-papier figure parmi les formes d’investissements les plus appréciés par les Français. Bien que les faiblesses du Livret A et du PEL aient été démontrées, bon nombre de Français choisissent encore ces deux formes de placement. L’épargne immobilière quant à elle commence à rencontrer le succès étant donné qu’il s’agit d’une solution facile à mettre en place. Qui plus est, il a été démontré que l’épargne immobilière a tenu bon face aux crises.

Epargne immobilière : SCPI ou OPCI ?

Quand on parle d’épargne immobilière ou pierre papier, il est souvent question de deux types de placements principaux : les SCPI et les OPCI. SCPI tient pour société civile de placement immobilier. Une SCPI est une société qui gère et exploite un parc immobilier. Dans le cas de Primonial REIM, le parc immobilier est réparti dans 10 pays européens. Il est également composé de bureaux, d’immobilier professionnel dans le domaine de la santé et de l’éducation.

Le parc immobilier de Primonial REIM inclut également de l’immobilier de commerce, des immeubles résidentiels ainsi que des hôtels. Pour investir dans une SCPI, vous devez acheter des parts sociales de la société qui gère et exploite le patrimoine immobilier. En retour, vous obtenez une part des loyers générés par le patrimoine immobilier de la SCPI. D’une manière générale, il faut détenir entre 5 à 10 parts de SCPI au moins pour commencer à en tirer des avantages.

Pour construire un patrimoine immobilier, les OPCI constituent une alternative aux SCPI. Une OPCI est également une forme d’épargne immobilier, c’est du papier-pierre. La mutualisation des risques par la gestion collective est un des points communs des OPCI avec les SCPI. Mais ces deux formes de placements diffèrent grandement sur la composition de leurs actifs. Les SCPI investissent dans de l’immobilier locatif. Les OPCI investissent dans des valeurs mobilières en plus de l’immobilier locatif.

vous pourriez aussi aimer