Qui est exonéré de la taxe d’habitation en 2021 ?

6

La taxe sur le logement sera abolie pour tous les contribuables en 2023. 80% des ménages ne l’ont pas payé pour leur résidence principale en 2020 et les 20% restants seront exonérés d’ici 2021. Mais les ajustements administratifs entraînent un aller-retour entre ceux qui sortent du système et ceux qui y entrent. Selon Le Parisien, plusieurs centaines de milliers de personnes ont pu payer à nouveau la taxe sur le logement à l’automne prochain après avoir été exemptées de cette taxe l’année dernière. « Ce n’est pas un couac », dit un haut fonctionnaire de la direction générale des finances publiques (DGFIP), mais « un ensemble de lignes fiscales. Toutefois, les contribuables qui doivent payer à nouveau cet impôt reçoivent une troisième réduction du montant.

Pour lire Taxe sur le logement, réforme de l’APL, amélioration du Snic, hausse des prix du gaz : Janvier 1, changements 2021 Le représentant général de l’association Les contribuables, Eudes Baufreton, « encourage les contribuables concernés, le moment venu, à faire appel gratuitement, parce que c’est l’équivalent d’un rappel des frais, ni plus ni moins », a-t-il déclaré à Parisien. Le phénomène s’est déjà produit en 2020, lorsque « 800 000 ménages fiscaux qui avaient bénéficié de l’allégement de la taxe sur le logement l’année précédente l’ont réintroduit pour 100 % du montant », déclare quotidiennement la DGFIP. L’an dernier, par contre, un million de contribuables ont pris part à la réforme et n’ont rien payé.

A découvrir également : Comment se passe la défiscalisation ?

Augmentation des revenus ou évolution de la situation

Les personnes qui ont dû payer la taxe sur le logement de 100 % ont de nouveau connu une augmentation du revenu ou une diminution des parts d’impôt, par exemple, en raison du départ d’un enfant. Un changement de situation (mariage, divorce, départ à la retraite) peut également conduire à ce que le seuil d’exemption devienne dépassé. Selon la DGFIP, il y a moins de contribuables que l’an dernier. « Alors que les niveaux de revenus resteront stables avec la crise, il y aura moins d’énergie », explique Bercy à Paris.

Pour lire Impôts : Êtes-vous susceptible de payer plus d’impôts locaux ? Pour lire Taxe sur le logement : après un allégement en 2019, 800 000 contribuables ont dû payer

A voir aussi : Comment déclarer la vente d'un bien immobilier aux impôts ?

vous pourriez aussi aimer